Oregon coast

Bienvenue en Oregon! Pour cela nous devons traverser le Megler Bridge, 7km de pont qui est au niveau de la mer puis monte de 70 mètres (pour laisser passer les gros bateaux). Nous devons faire face au vent de côté (oui c'est fait exprès), à la toute petite bordure (remplie de bris de verres ou de mouettes écrasées) et au flot de trafic, mais tout se passe bien nous arrivons à Astoria et nous profitons d'un petit café pour nous remettre de nos émotions.

Nous passerons la nuit à Fort Stevens, où nous retrouvons Kregn, le cycliste hollandais avec qui nous avons partagé le campement à Quinault Lake. Nous nous procurons la carte de l'Oregon coast bike route. Elle est vraiment bien détaillée avec le mileage (kilométrage) les campgrounds et les agrandissements des endroits difficiles. C'est rigolo d'appuyer sur un bouton avant un tunnel pour avertir les automobilistes qu'il y a un cycliste à l'intérieur (un peu moins d'y rouler).

Les premiers jours sont assez mitigés : pas vraiment moche mais pas très beaux non plus. A Nehalem Bay nous retrouvons Normand et Helene le couple de québécois en tandem que nous avions déjà croisé à Lake Louise et Aberdeen. Nous passerons une soirée entre cyclistes : un hollandais (Kregn nous suit toujours), deux québécois et deux suisses. Nous partageons nos pâtes aux pesto et ils nous font gouté le fameux risotto à Normand. Nous voyagerons quelques jours ensemble. (enfin..nous les rattrapons en fin d'après-midi, après-midi qu'ils auront passé dans un café, et nous à pédaler!)

Durant nos nuits nous sommes souvent réveillés par de petits bruits, donc nous ouvrons notre tente et allumons la lampe de poche et nous découvrons 4 ratons-laveur en train de tourner autour de notre vélo. Ils sont drôles dès que nous les éclairons ils font une tête l'air de dire "non moi je n'ai rien fait".

L'étape entre Cape Lookout et Devils Lake sera celle de notre première chute. Mercredi 31 août, nous venons de partir nous entamons une grosse descente, (enfin… après une longue montée bien sûr), c'est humide, il y a de la brume, la route est toute mouillée. Une voiture nous suit, Benoît veut être sympa et la laisser passer. Il roule alors bien à droite du bord de la route, mais la route est très imparfaite et la voiture ne fait pas un grand écart pour nous dépasser. La roue avant reste coincée dans une crevasse de la route et là… c'est la chute. Heureusement, plus de peur que de mal : Tessalia n'a rien et Benoît juste quelques égratignures sur les mains, le genou gauche et la hanche gauche. Les attaches de la sacoche de Benoît ont étés cassées lors du choc, nous l'avons réparé provisoirement avec des colsons et elle est un peu trouée (pas grave c'est la poche). Le vélo a un peu plus souffert : Une poignée de cassée, la roue arrière est voilée, le pneu est déchiré mais tien encore, un rayon est cassé et la direction n'est plus aussi précise qu'avant. Nous devons attendre jusqu'à Newport (80km plus loin) pour pouvoir réparer tout ça.

A Depoe Bay nous nous arrêtons pour admirer l'océan et il parait qu'il y a souvent des baleines dans le coin. Soudain, juste devant nous, à 20mètres environ, un jet sort de l'eau puis nous pouvons voir le dos d'une petite baleine (environ 4-5 mètres) elle reste là, dans la baie juste devant nous et d'autre passants émerveillés. Elle nous offre vraiment un beau spectacle, nous pouvons bien la voir sortir sa tête de l'eau. Un peu plus loin il y en a deux autres, bien plus grosses qui nous montrent leurs queues.

A Newport nous cherchons un petit hôtel où passer la nuit car ils annoncent beaucoup de pluie pour la nuit et un jour de repos pour nous remettre de nos émotions ne nous ferait pas de mal. Dans nos recherches nous retombons sur Normand et Helene qui se sont fait inviter par une dame à passer la nuit chez elle. Comme elle a de la place elle propose de nous héberger aussi. Merci la solidarité des cyclo-voyageurs ! En échange nous lui faisons à souper (enfin…les québécois font un fameux "pâté chinois", spécialité québécoise comme son nom l'indique, et nous les aidons à la préparation).

Le beau revient enfin, la route est très belle car elle longe vraiment la côte cette fois ci. Malgré les montagnes russes nous passons du bord de mer à des falaises la surplombant.

L'Oregon a vraiment été un état très agréable à traverser, d'agréables routes cyclables quand nous ne sommes pas sur la highway 101, des State Park avec des places réservées pour les cyclistes et les marcheurs (5$ par personne) et des paysages magnifiques avec beaucoup de soleil et le vent en général dans le dos.

Galerie photos de l'Oregon

dsc01157

dsc00520

dsc01247

Posted in Articles, Etats-Unis and tagged , .

One Comment

  1. wow, wonderful, we’ve told many about you and that you helped with our van tire. Need to figure out how to switch this to english so we can read it. Suzi and Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *